Ce week-end à Pannisière, Bussière et Montchal avait lieu la 3ème édition des « 48h de la création« . Plusieurs événements avaient lieu en simultané, expositions, marché de créateurs, défilé et concours de la création.

L’idée de participer ensemble à un concours, de sortir de l’atelier pour expérimenter un nouveau format nous plaisait. Les équipes devaient se composer de deux professionnels et d’une étudiante. Pour l’occasion, nous avons rencontré et travaillé au côté de Morgane Aubert étudiante à La Martinière Diderot à Lyon. 

Marie Gonon, Julie Bonnard et Morgane Aubert.

Le principe du concours ?  Réaliser en équipe une tenue en 48h sur le thème donné.

Il y a 100 ans les femmes se libéraient à travers la mode. Et demain?

Les entreprises du territoire à savoir ATBC, Denis & Fils, Dutel, Linder, Tassinari & Chatel et Tissage des Roziers ont fourni aux équipesdes tissus. Chacun d’eux devait être employé dans la tenue.

Dimanche matin à 10h, nous avions un oral devant un jury composé de professeurs, de professionnels du textile et de la mode pour présenter notre travail. Puis nous avons pu répondre aux nombreuses questions du public.

À l’issue de ces 48h, l’ensemble des équipes a présenté son travail lors d’un défilé au public qui regroupait 700 personnes.

Nous n’avons malheureusement pas gagné de prix lors de ce concours, mais nous avons passé 48h riche en rencontre, en découverte et en partage. Ce fut un weekend rempli de couture et de création. Quel plaisir de partager autour de notre métier et passion avec d’autres professionnels.

C’est un très beau challenge que de concevoir en 48h une tenue complète de sa conception à sa présentation au public, en passant par la réalisation de toutes les pièces.
Les nuits ont été courtes, les fous rire nombreux, le stress présent, le travail acharné et nous sommes fières de ce que nous avons accomplis pour ce premier concours.

Nous sommes ravies de vous partager les photos de notre tenue lors du défilé. Photos prises par le Caméra Photo Club de Feurs. Nous remercions Clarisse pour avoir accepté de porter notre tenue sur scène. 

Nous avons interprété la femme dans 20 ans, une femme égale de l’homme qui se veut élégante, sensuelle et raffinée. C’est cette femme que nous retrouvons à travers la robe grâce au jeu de transparence et émancipée  de tout corset et soutien gorge. Une femme libre de mouvement sans crainte de regard extérieur. 
La baleine qui composait les corsets est ici exploitée dans la coiffe aérienne mouvante et dynamique.
Nous retrouvons une femme de caractère grâce à la coupe droite, masculine influencé des années 20 du manteau. 
À l’intérieur de ce manteau, nous retrouvons un travail autour de la doublure qui renvoie aux multiples facettes de la femme. 
Cette tenue est agrémentée d’une manchette et d’un sac à main accessoire indispensable de toutes les femmes à travers les générations.

Nous finirons cet article en remerciant l’équipe au complet pour l’organisation de ce week-end, nous avons été reçu de façon remarquable. 
Plus de 100 bénévoles ont assuré le bon déroulement de ce week-end, ils ont été au petit soin pour nous. Alors un grand merci à vous tous, nous vous retrouvons dans deux ans avec grand plaisir.